Panier

Livraison gratuite pour toute commande de 50 €

4,8/5 AVIS CLIENTS ★★★★★

nettoyer une robe à sec

Comment nettoyer une robe à sec ?

Le nettoyage à sec est une technique de lavage qui s’applique pour tous les vêtements et plus particulièrement pour les habits qui ne peuvent tenir un cycle de nettoyage en machine. Elle permet notamment de préserver les fibres des tissus.

La mention « nettoyage à sec uniquement » retient rapidement l’attention sur l’étiquette d’un vêtement. Certains vêtements sont conçus avec des matériaux trop fragiles pour être nettoyés à l’eau et au savon. Voici quelques méthodes qui vont vous permettre de nettoyer une robe à sec.

Le nettoyage à sec, qu’est-ce que c’est ?

Le nettoyage à sec est un procédé de blanchisserie qui permet de retirer les salissures d’un vêtement sans utiliser de l’eau. Toutefois, d’autres substances aqueuses, des solvants, sont utilisées pour aboutir au résultat voulu. Le nettoyage sans eau est souvent employé pour sa capacité à nettoyer un vêtement tout en respectant les propriétés des tissus. Cette technique de nettoyage vous permet le meilleur entretien de vos vêtements pour les faire durer plus longtemps.

Certains vêtements sont commercialisés avec des matières étiquetées « fragile », il s’agit notamment de la laine, du cuir, de la soie, etc. Ces habits ne peuvent pas être lavés à la main ou à la machine au risque de les voir rétrécis, détruits ou encore abimés. Il en est de même pour les vêtements qui ont été conçus pour maintenir leur rigidité et ceux de plusieurs couches.

Quels sont les vêtements qui ne se lavent pas ?

Le lavage à sec est recommandé pour les tissus qui ne sauraient survivre à un lavage en machine, à l’essorage ou encore à une forte pression de l’eau. Les tissus concernés sont :

  • La soie ;
  • Le cuir ;
  • Le daim ;
  • La laine ;
  • Le tulle et les voilages ;
  • La viscose ;
  • La dentelle ;
  • La fourrure ;
  • L’élasthanne.

Comment fonctionne le nettoyage à sec ?

Dans un pressing, le nettoyage se fait avec une machine semblable à une machine à laver classique. Pour la phase de nettoyage, les vêtements sont mis dans un bain de solvant. Ensuite vient la phase de séchage qui fait introduire de l’air dans la machine. Enfin, il y a la phase de désodorisation du linge qui retire toute odeur résiduelle sur les tissus. Avec ce procédé de nettoyage, il n’y a pas de phase de repassage, ce qui permet de gagner énormément de temps.

Les solvants utilisés pour le nettoyage à sec sont généralement du perchloroéthylène ou des solvants combustibles tels que des hydrocarbures. L’utilisation de ces composés est exclusivement réservée aux professionnels qui disposent des qualifications nécessaires pour la manipulation de mélanges chimiques. En outre, la machine utilisée pour la réalisation du nettoyage à sec est en circuit fermé. Cela implique que le solvant est récupéré dans sa totalité après la phase de nettoyage. Le solvant est ainsi réutilisé pour les cycles de lavage suivant au lieu d’être libéré dans les canalisations.

Les méthodes alternatives de nettoyage à sec

Pour effectuer le nettoyage d’une robe à sec chez soi, il n’est pas envisageable d’utiliser du perchloroéthylène ou tout autre solvant combustible. C’est trop dangereux et trop complexe à exploiter sans la machine adéquate. Toutefois, il vous reste des alternatives accessibles à mettre en place chez vous.

Ces méthodes de nettoyage à sec exploitent des solvants dont la manipulation est plus facile. Cependant, ces solvants ne sont pas toujours sans danger et vous devrez prendre les précautions adéquates pour votre bien-être et celle de votre famille.

Guide d’application pour le nettoyage à sec à la maison

Avant de procéder au nettoyage, vous devrez :

  • Réaliser l’opération dans une pièce bien aérée de la maison. Si la pièce dispose de fenêtre, pensez à les maintenir ouvertes.
  • Rester loin de toute source de chaleur comme le radiateur. Par ailleurs, il est fortement déconseillé de fumer pendant un nettoyage à sec.
  • Utiliser des gants à usage unique et un masque pour vous protéger de la dispersion des éléments chimiques dans l’air.
  • Disposer d’une éponge pour faciliter l’application du produit nettoyant sur la robe
  • Éviter de transvaser un solvant dans un contenant ayant porté précédemment un produit chimique différent

La phase de préparation doit être observée pour chacune des méthodes qui seront présentées.

Le kit de nettoyage à sec

Les kits de nettoyage à sec sont disponibles dans le commerce général. Ils sont composés d’un détachant pour l’élimination de la saleté, d’une lingette et d’un sac de lavage. Les kits s’utilisent sans problème pour les vêtements en soie, en polyester ou toute autre matière délicate.

Vous pouvez trouver dans le commerce des kits de nettoyage à sec produits en France et qui fournissent des détachants naturels.

Les étapes du nettoyage

1. Appliquer le détachant sur les zones à nettoyer sur la robe ;

2. Poser la robe dans le sac de nettoyage avec la lingette ;

3. Placer le sac dans le sèche-linge puis programmer un cycle doux à basse température ;

4. Retirer la robe à la fin du cycle et accrochez-la sur un cintre. Cela permet d’éviter que la robe ne se froisse ou ne se déforme.

Le nettoyage avec l’ammoniaque

L’ammoniaque est utilisée pour l’élimination des taches grasses et persistantes. C’est un produit qui permet de raviver la couleur des vêtements. Le nettoyage à sec avec l’ammoniac exige de prendre de grandes précautions. Ici, vous devrez veiller à suivre le guide d’utilisation présenté plutôt.

Les étapes du nettoyage

1. Préparer la solution de nettoyage en utilisant 50 % d’eau et 50 % d’ammoniaque. Assurez-vous que les deux composants soient bien homogènes ;

2. Poser la robe sur une grande serviette de bain ;

3. Tremper le chiffon dans la solution nettoyant et l’appliquer sur la robe en tapotant ;

4. Remplacer le chiffon dès qu’il se salit ou alors le plonger à nouveau dans la solution pour le débarrasser de toute salissure ;

5. Éliminer les résidus d’ammoniaque de la robe en utilisant un nouveau chiffon et de l’eau claire ;

6. Sécher la robe avec un gant de toilette sec.

Le nettoyage avec l’ammoniaque et la sciure

Conseils mode Comment nettoyer une robe à sec ?

Cette technique de nettoyage est utilisée pour les robes et hauts faits en soie, particulièrement, ceux à la couleur non fixée et ne peuvent survivre ni à l’humidité ni aux frottements. Sur l’étiquette de ces vêtements, il est indiqué qu’ils ne peuvent être entretenus que par un nettoyage à sec.

Les étapes de nettoyage

1. Choisir une bassine et la remplir de sciure de bois ;

2. Asperger la sciure de la solution d’ammoniaque ;

3. Plonger la robe dans la bassine ;

4. Utiliser une spatule en bois pour remuer le tout ;

5. Placer des gants puis retirer la robe de la bassine ;

6. Utiliser un cintre pour suspendre la robe.

Le solvant que vous avez fabriqué peut encore être explosé pour le nettoyage d’autres vêtements ou de tapis. Pour cela, il faut assurer une bonne conservation dans un sac plastique d’une bonne épaisseur. La sciure traitée peut se conserver pendant un mois au maximum.

Le nettoyage avec les cristaux de soude

Les cristaux de soude sont connus depuis l’antiquité pour retirer la crasse et faire briller toutes les surfaces d’une maison. Composée de carbonate de sodium et possédant une faible acidité, elle est parfaite pour le nettoyage à sec.

Les étapes du nettoyage

1. Préparer la solution nettoyante. Il faut un litre d’eau pour 2 cuillerées de cristaux de soude.

2. Placer la robe bien à plat.

3. Utiliser le chiffon pour appliquer la solution sur la robe. Vous devrez plonger le chiffon dans la solution puis bien essorer avant application. La robe ne devra jamais entrer directement dans la solution nettoyante.

4. Frotter le chiffon sur les taches.

5. Sécher la robe avec un gant de toilette propre et sec.

6. Renouveler l’opération avec un nouveau gant lorsque le précédent se salit.

7. Accrocher la robe à un cintre et la laisser sécher.

Le nettoyage avec la Benzine ou l’essence F

La benzine est un détachant très puissant. Il s’agit d’un mélange d’hydrocarbure conçu pour dégraisser, décoller et détacher toute surface. L’essence F est très similaire à la benzine et s’utilise également pour le nettoyage à sec.

Les étapes du nettoyage

1. Choisir une bassine et la remplir de solution nettoyante

2. Plonger la robe dans la bassine

3. Frotter les zones sales

4. Retirer la robe et la pendre à un cintre

La benzine et l’essence F sont des substances dangereuses. Une fois le nettoyage effectué, scellez la solution restante et lavez vous correctement les mains. Il ne serait pas judicieux de se débarrasser du solvant dans l’évier ou les toilettes, car il existe un fort risque de pollution. Bien entendu, il n’est pas conseillé de laisser la substance à la portée des enfants.

Le lavage avec de la lessive et du vinaigre

Cette méthode de nettoyage à sec est sans danger. Néanmoins, vous devrez vous assurer que la robe peut supporter le contact avec l’eau. Il est possible pour certaines matières de perdre leur couleur au contact de l’eau.

Les étapes de nettoyage

1. Préparer la solution nettoyante. Pour cela, il faut mélanger de l’eau tiède avec du vinaigre blanc et une petite quantité de lessive.

2. Placer la robe à plat sur une surface.

3. Imbiber un chiffon de la solution et essorer-le.

4. Utiliser le chiffon pour appliquer la solution en tapotant sur la robe.

5. Utiliser un autre chiffon pour rincer les zones traitées. Ce chiffon devra être imprégné d’eau claire.

6. Essorer la robe avec délicatesse.

7. Utiliser un chiffon sec pour sécher la robe.

Dans le cas où les taches seraient persistantes, vous pourrez ajouter une goutte d’ammoniac à votre préparation.

A lire également : 7 astuces pour ajouter des perles sur une robe

Lavage à sec et écologie

Le nettoyage à sec conventionnel est une activité très nocive pour l’Homme et pour l’environnement en raison des produits chimiques exploités. L’utilisation des solvants tels que le perchloroéthylène, l’arcaclean, et le Ktex s’est avérée être dangereuse pour l’environnement et pour la santé. Le perchloroéthylène est le plus toxique de tous les solvants. Il est inscrit sur la liste des substances cancérigènes et classées « nuisibles à la santé » et « dangereuses pour l’environnement » par l’Union européenne.

Parmi les inconvénients des solvants, il y a la formation de vapeur pouvant dégrader la nature. On constate également une forte empreinte carbone et la destruction de la couche d’ozone. Les composants chimiques des solvants n’étant pas biodégradables, une libération de ces derniers dans la nature les rend très nocifs pour l’environnement. Les résidus de solvants sont généralement éliminés par les canalisations, ce qui leur permet d’empoisonner l’eau.

Plusieurs pays européens et États américains ont interdit l’ouverture de nouveau pressing utilisant le perchloroéthylène comme solvant. En 2022, l’utilisation de ce solvant sera définitivement interdite en France. D’autres pays, le Canada et la Suède, maintiennent l’utilisation du perchlo, mais s’engagent dans une politique de régulation. Cette politique vise à réduire les risques liés à l’utilisation du perchloroéthylène et contrôler les émissions de vapeur nocives.

Lavage à sec et santé

Conseils mode Comment nettoyer une robe à sec ?

Le solvant peut libérer des composés dans l’air et dans l’eau. Une contamination par les tissus des vêtements est également observée. Les composants chimiques s’infiltrent dans les tissus pour ensuite pénétrer l’organisme. Les ouvriers et ouvrières du secteur du lavage à sec sont exposés aux vapeurs dégagées par les solvants. Ils sont alors susceptibles de souffrir de troubles respiratoires, de maux de tête, des dysfonctionnements rénaux, voire du cancer. En France, plus de 15 000 personnes seraient exposées aux risques que pose l’utilisation du perchloroéthylène.

Les alternatives responsables

En matière de nettoyage à sec, le type de solvant utilisé joue un rôle déterminant dans le processus de réduction de l’impact écologique de cette activité. Pour bien choisir, il faut prendre le temps de se renseigner sur chaque produit et prendre le temps de maitriser la technique associée.

Les solvants alternatifs au perchlo existent et reçoivent d’ailleurs beaucoup de commentaires positifs. Il s’agit notamment du Solvant D5, du KWL HYDROCARBURE, du RYNEX 3E et du SOLVON K4. Ces solvants permettent effectivement de diminuer considérablement l’empreinte carbone des pressings. Toutefois, ils sont inflammables, combustibles et polluants. Ils finiront par présenter les mêmes risques que le perchloroéthylène et de tomber sous les réglementations. Il est alors préférable de choisir une alternative plus écologique comme l’aqua-nettoyage.

Pour un nettoyage éco-responsable, il ne suffit pas de trouver un « pressing écologique ». En effet, tous les pressings qui se targuent de cette appellation ne le sont pas réellement. Il est généralement admis qu’un pressing prenne ce titre du moment qu’il abandonne l’utilisation du perchloroéthylène ou privilégie l’aqua-nettoyage. L’appellation « pressing écologique » ne garantit donc pas l’utilisation d’un solvant moins dangereux.

Pour réduire l’impact néfaste du nettoyage à sec sur l’environnement, il faudrait qu’aucune goutte d’eau ne soit éliminée par les égouts. Pour ce faire, les pressings pourraient recycler la solution utilisée pour chaque cycle de lavage.

Qu’est-ce que l’aqua-nettoyage ?

L’aqua-nettoyage est une technique de nettoyage très récente. Elle est plébiscitée pour pallier les différents inconvénients du nettoyage à sec tout en apportant le même résultat. En effet, le processus permet de nettoyer efficacement tous types de textiles, même les plus fragiles. De plus, cette méthode n’émet aucune particule polluante et consomme beaucoup moins d’eau. Cette technique de nettoyage pressent donc moins de risques pour la santé et la nature.

Le cycle de nettoyage à sec consomme une grande quantité d’eau. Près de 30 litres d’eau sont utilisés par cycle. L’aqua-nettoyage quant à elle n’exploite que 9 à 15 litres d’eau pour réaliser un nettoyage complet.

Cependant, la mise en application de cette technique de nettoyage nécessite plusieurs machines spécifiques et une solution spécifique. Il s’agit de l’eau additivée, une eau à laquelle sont mélangés des additifs tels que des détergents et des apprêts pour l’entretien des vêtements.

Ce nouveau mode de nettoyage demande également une plus grande quantité de temps, 4 heures, soit le double du temps nécessaire pour un nettoyage à sec.

Comment ça fonctionne ?

L’aqua-nettoyage se fait en trois cycles pour 3 machines avec leur usage spécifique

  • La première machine permet d’effectuer le lavage. Avant le démarrage de ce cycle, la machine identifie le type de tissus et ses spécificités pour s’y adapter. La vitesse de rotation, la température, la quantité d’eau et le produit de solvant utilisé varient donc en fonction de la matière de chaque tissu.
  • La deuxième machine prend en charge le séchage. Cette dernière contrôle également la température et la quantité d’eau nécessaire pour respecter la qualité du tissu.
  • La troisième et dernière machine s’occupe du séchage. C’est à cette étape que les finitions et le repassage sont faits.

Nettoyer une robe à sec : en résumé

L’opération de décrassage à sec effectuée par les pressings présente beaucoup d’inconvénients pour la santé et l’environnement. Toutefois, les alternatives à ce type de nettoyage sont nombreuses. Certains exigent plus de précautions que d’autres et ne doivent pas être employés sans raison. En effet, la nature, la qualité du tissu et la quantité de tâches de la robe comptent grandement dans le processus d’une bonne méthode de nettoyage à sec. Pour gagner du temps, il est intéressant de confier le nettoyage à un pressing.

Grâce au développement de nouvelles technologies, il est possible de s’offrir un nettoyage efficace pour les tissus fragiles. Néanmoins, cette nouvelle méthode est un procédé de nettoyage à l’eau. Peut-on toujours confier au pressing les vêtements uniquement destinés au nettoyage à sec ?

Racontez nous votre expérience au pressing ou avec le nettoyage à sec chez vous.